Seniors : FCV-Mauléon (Fédérale 2) et Lannemezan-FCV (Fédérale B) résultats

(photo : DDM LG)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le déclenchement du chrono, un round d’observation long d’un bon petit quart d’heure s’installait, histoire de jauger le potentiel adverse et de digérer les premiers celsius printaniers.

Une fois ce temps d’observation et d’acclimatation achevé, le FCV lâchait les chevaux et envoyait son capitaine Rayssac dans l’en-but basque (14) après une séquence de pilonnage qui se concluait pour le flanker fécéviste au pied du drapeau de touche gauche. Cette banderille piquait au vif le XV visiteur qui répliquait trois minutes plus tard du tac au tac par un essai de son ailier Berrogain (17) qui décochait en bout de ligne un crochet imparable à son vis-à-vis.

Jouant sur le même registre d’engagement offensif et de rigueur défensive, les deux équipes s’illustraient uniquement par leur buteur : Bugeat (30) côté lauragais et Barbérarena (37 et 40+2) côté mauléonnais. À 10-11 aux citrons, le second acte sonnait l’heure du facteur avec distribution de timbres et tampons à gogo. Face à l’intensité de cette épreuve de force où aucun camp ne cédait un pouce de terrain, une nouvelle fois la place était laissée vacante pour voir les buteurs monter au créneau avec Bugeat (46) pour le FCV et Barbérarena (62) pour le SAM. À 13-14 pour les basques, le curseur n’évoluait qu’à la marge mais les premiers signes de fatigue faisaient leur apparition avec de trop nombreux ballons vendangés de-ci de-là.

L’usure par tant de débauche d’énergie ouvrait deux fenêtres de part et d’autre pour deux nouveaux essais. Mauléon d’abord avec son centre Garicoix (67) qui profitait d’une faute défensive villefranchoise pour inscrire le deuxième essai du SAM, Villefranche ensuite par son ailier Alasset (72) qui laissait sur place la défense basque.

Ce nouvel échange de politesse figeait le score et confirmait bien que les deux formations en présence étaient quasi de valeur identique. Mais dimanche prochain au cœur du pays basque le défi sera double pour le FCV : battre Mauléon et le peuple d’Euskadi…


Villefranche de-Lauragais 20 Mauléon 21

MT : 10-11 ; arbitre : Stéphane Coulon (Centre) ; 800 spectateurs.

Vainqueurs : 2E Berrogain (17) et Garicoix (67), 1T et 3P Barbérarena (37, 40+2 et 62).

Vaincus : 2 E Rayssac (34) et Alasset (72), 2T, 2P (30 et 46) de Bugeat.

Evolution du score : 7-0 ; 7-5 ; 10-5 ; 10-8 ; 10-11/13-11 ; 13-14 ; 13-21 ; 20-21.

VILLEFRANCHE-DE-LAURAGAIS : Khedairia ; Linger, Walensik, Patey, Vogel ; (o) Bugeat, (m) Allabert ; Blache, Rayssac (cap.), Nunez Facundo, ; Allard, Sottero ; Sanchez, Morzelle, Pradalié.

Sur le banc : Grafeuille, André, Hoarau, Mignonat, Julien, Anderhalt et Alasset.

MAULÉON : Descazeaux ; Berrogain, Garicoix, Barbérarena, Ascery ; (o) Claverie, (m) Coupau ; Lopez, Orabé, Arramburu ; Dunate, Sallaberemborde ; Chabannes, Cortal (cap.), Pocorena.

Sur le banc : Récalt, Arla, Derdoy, Laborde, Rozier, Etchegoyhen, Etchemaïté.

 

Article Dépêche du midi

 

A Lezat-sur-Lèze, l’équipe B affrontait Lannemezan en 16ème de finale du championnat de France de Fédérale B. Le verbe affronter est utilisé à bon escient tant la rencontre fut heurtée pour ne pas dire violente. Les bigourdans, invaincus durant la saison régulière, ont imposer leur force en remportant cette rencontre sur le score de 31-17. Félicitations aux hommes du duo Bacou/Sicard pour cette saison qui se termine un peu trop tôt mais tout de même réussie.

Cette défaite marque la fin de la carrière du capitaine Ludovic Saffon. L’ensemble du club salue ce soldat du FCV qui a œuvré pendant quasiment trente ans pour le maillot rouge et blanc. Gageons que nous le retrouverons à aider le club d’une autre manière dans les années à venir. Ciao Signore Cricket !

 

Media :

La République des Pyrénées