Belascain : Saint-Sulpice-sur-Lèze-FCV Résultat

Dans un stade baigné par un soleil de plomb, les Belascain du FCV ont battu Saint-Sulpice 44 à 23.

Un match loin d’être sain et pour ne pas être « un suplice ». Cette victoire permet aux Belascain du FCV d’assurer sa qualification pour les phases finales du championnat de France.

Le FCV est parvenu à renverser un concurrent direct à la qualification. Un adversaire présent et prêt à ne pas faire de la figuration. Les Belascain du FCV s’offrent un exploit, une victoire avec bonus offensif. Le courage, l’abnégation en défense, l’audace et la précision au pied sont parvenus à renverser une grosse équipe de Saint-Sulpice et ce malgré un carton jaune à la 16e et un carton rouge à la 26e. Réduit à 14 sur le terrain, mais à 15 dans leur cœur, les Belascain du FCV sont parvenus à trouver une énergie rare pour aller chercher cette victoire. Il y avait eu l’extraordinaire victoire contre Argeles, il y aura désormais cette fabuleuse journée contre Saint-Sulpice. Une journée qui soude encore plus ce groupe de joueurs. Ils sont dans le vrai en termes de valeurs et au niveau de l’engagement.

Le film du match : Un match digne de l’évènement, lutte somptueuse, engagement féroce, mais pas toujours d’une noblesse et d’une correction totale. Évolution du score : à la 4e (FCV 3- USSS 0) – 7e (FCV 3 – USSS 3) – 10e (FCV 6 – USSS 3), 16e les locaux montrent les muscles, une belle bagarre générale est offerte aux spectateurs. L’arbitre sanctionne : 1 carton jaune de part et d’autre – 21e (FCV 6-USSS 6) – 24e (FCV 6 – USSS 9) – 26e le FCV écope d’un carton rouge – 32e premier essai du match transformé (FCV 13 -USSS 9) – 36e (FCV 16 -USSS 9) – 41e essai transformé (FCV 23 -USSS 9). En deuxième mi-temps avec un rythme et une intensité qui expriment un rugby engagé de deux équipes qui ne veulent rien lâcher. Le FCV inscrit, à son tableau, 3 essais transformés (47e,70e, 78e), l’USSS inscrit 2 essais transformés (56e, 80e). Ce match a rappelé du même coup combien le pied du botteur était le bras séculier dans le rugby d’aujourd’hui. Au coup de sifflet final, les joueurs goutent au bonheur, au plaisir de la victoire et libèrent enfin leur joie. Ils se retrouveront plus tard gaillards à Montgaillard à la Taverne pour arroser copieusement (avec modération) cette victoire. Victoire qui doit être, impérativement, validée et bonifiée lors du prochain match contre Castanet. A ce stade de la qualification, on peut écrire que les Bélascain du FCV crayonnent une page de leur histoire, qui leur restera commune, tout en façonnant un groupe qui fonctionne bien avec un super état d’esprit, un groupe qui a su accueillir et intégrer les Minots (Balandrade) lesquels, sans exagérer, mouillent brillamment le maillot avec honneur et engagement – Seb Barbet – Matthieu Moysset – Nil Mellies.

Nous avons souhaité recueillir un avis (humoristique) des fidèles supporters (trices), lesquels(elles) ont donné fortement de la voix, du sifflet, durant le match, le tout rythmé par des tonnerres d’applaudissements : La phrase gagnante : « oh ! bon soleil te voilà, un match plein d’Oh!! et d’un brave-eau ».

 

Article signé : Michel Ramon

 

 

 

Belascain : résultats et classement de la poule 5