Seniors : FCV- Sporting club nègrepelissien Dimanche 16 septembre 2018 résultats

(crédit photo Valérie Gallet)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 16 septembre, les seniors du FCV recevaient les promus de Nègrepelisse sous le soleil du Parc municipal des sports de Villefranche de lauragais.

En lever de rideau, les coéquipiers du capitaine Benjamin Anthony n’ont pas fait dans la demi-mesure en écrasant leurs homologues sur le score sans appel de 85-5 (13 essais et bonus offensif). La frustrante défaite de la semaine dernière a été effacée de la plus belle des manières.

L’équipe fanion, forte de sa solide prestation de la semaine dernière à Castelsarrasin, avait à cœur de proposer du spectacle à ses supporters pour ce premier match à domicile pour cette nouvelle saison. Nous n’avons pas été déçus puisque c’est sur le score sans appel de 55-3 que les hommes du nouveau duo d’entraîneur Guiraud/Hallinger se sont imposés. (8 essais et bonus offensif).  Grâce à ce deuxième succès en autant de match, l’équipe prend les commandes de sa poule (avec Cahors et Pamiers).

Rendez-vous les seniors la semaine prochaine au Levezou-Seguela pour la suite des aventures.

 

Média :

La dépêche du midi (Haute-Garonne)

Fédérale B : résultat de la 2ème journée et classement de la poule

Fédérale 2 : résultat de la 2ème journée et classement de la poule 

Journée de clôture de la saison 2016/2017 1er juillet 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le FCV organisera une journée de cloture le samedi 1er juillet.

De 14h à 17h30, tournoi de Rugby à 5 (Rugby à Toucher) Équipes de 5 à 9 joueurs, possibilité de mixité ou d’équipes de jeunes

A partir de 19h Repas « Paella » et soirée.

Tarifs :

15€ par participant au tournoi (repas et 2 boissons compris)
12€ pour le repas seul

Réservations par mail à l’adresse franck.bruel@fcvrugby.fr ou par téléphone au 06.78.88.12.44

Joueurs/joueuses, parents, amis, partenaires, bénévoles, toute la famille du FCV est convié à cette journée.

L’ensemble des membres du club vous attend nombreux

 

Belascain : 1/2 finale du championnat des Pyrénées Sporting club graulhétois-FCV résultat

Fin de saison pour les Bélascain du FCV

 

Dimanche 5 juin 2017. Les Bélascain du FCV s’inclinent en ½ finale du championnat des Pyrénées face à Graulhet 20 à 12.

 

C’est une équipe fortement remaniée, renforcée par 4 juniors Balandrade, que le FCV se présente sur le terrain de Graulhet.

Le début de la rencontre est très dur face à un adversaire doté de quelques gabarits forts impressionnants (pour des moins de 21 ans). Les Belascain Villefranchois font mieux que rivaliser durant les 40 premières minutes, ils tournent à la mi-temps avec un score en leur faveur 12 à 10. Durant la deuxième mi-temps, sous les coups de butoir des avants Graulhetois, mais aussi avec des dégagements mal assurés, les Villefranchois, s’exposent et offrent des ballons de relances aux trois quarts graulhetois, lesquels s’engouffrent dans les espaces ouverts ce qui leur permet de conclure par deux fois pour prendre le score (20 à 12). C’est avec un cœur énorme que les rouge et blancs défendent autant que possible, ils ne lâchent rien, tout en tentant de remonter au score. Même si on a quelques regrets sur ce match, ne perdons pas de vue que nous sommes tombés sur une grosse équipe et que notre effectif était plus que juste ! Félicitations aux jeunes Balandrade pour leur prestations, bravo à l’ensemble des joueurs qui ont joué un rugby d’attaques et qui ont résisté avec beaucoup de courage aux assauts de Graulhet. Score final 20 à 12.

 

Malgré la déception, visible sur les visages, les Bélascains du FCV, peuvent être fiers de leur saison.

Il y a tout juste 10 mois, qui aurait parié sur une telle saison. A l’issue des phases qualificatives, les Bélascain du FCV affichent des statistiques très honorables sur 18 matchs joués : -13 gagnés et 5 perdus, 52 essais marqués, 18 essais encaissés. Qualifiés pour les phases finales du championnat de France, c’est en 16e de finale que les rouge et blancs quittent le championnat de France. Qualifiés en Championnat des Pyrénées, les Bélascain du FCV échouent en demi-finale.

 

Seule, la solidarité du groupe* a permis de relever les défis durant toute la saison. *Joueurs, entraineurs, dirigeants, bénévoles, parents, supporters, tous ceux qui ont aimé ces jeunes joueurs du FCV.

 

Cette défaite, en ½ de finale, sonne la fin de saison : Alors, pour une dernière avec une fin et sans être trop fin, et pour tous ceux qui ont faim de lire : Toute histoire a bien une fin, mais dans la vie, chaque fin, annonce un nouveau départ, surtout quand c’est la faim qui gagne, même s’il feint de ne pas avoir faim pour la saison prochaine. Sans vouloir hâter cette fin, il faudra bien fêter la fin de saison, car il est bien vérifié qu’un mauvais début amène souvent les fins plus heureuses.

 

Merci beaucoup, malgré tout, j’écris que cette expérience (souhaitée par Michel Billac et Sylvie Morel) fut telle, à qui voudra me lire, et à qui j’écris ici, n’ayant plus un seul mot que MERCI, je dirai malgré tout que cette expérience fut belle.

 

Michel RAMOND

Belascain : FCV-USSR 1/4 de finale du Championnat de Pyrénées Résultat

FCV RUGBY : Les Bélascain du FCV se qualifient pour les demi-finales du Championnat des Pyrénées.

 

Les Bélascain du FCV se sont qualifiés dimanche 28 mai 2017 pour les demi-finales du championnat des Pyrénées après la victoire sur Saint-Sulpice sur Lèze, 22 à 18

 

La langue française est pleine d’expressions farfelues mais leurs origines sont souvent méconnues. Utilisée au quotidien, l’expression « Jamais deux sans trois » revêt un caractère mystique et superstitieux. Reste qu’au FCV, on ne croit qu’à ce que l’on construit.

 

« Jamais deux sans trois » : preuve, les Belascains du FCV ont battu les Saint-Sulpiciens pour la troisième fois de la saison.

 

« Jamais deux sans trois » : preuve, les Villefranchois ont marqué trois essais, alors que St Sulpice n’a eu droit qu’à deux essais.

 

« Jamais deux sans trois » : preuve, des Villefranchois enthousiastes, un public St Sulpicien bruyant et un public plein de ferveur.

 

« Jamais deux sans trois » : preuve, difficile d’en parler individuellement, même en prenant des raccourcis, ils sont et resteront unis comme dans la légende des « mousquetaires ». Enfin, à bien regarder et à deux fois, ils n’ont rien du tout « du gascon », mais alors rien du tout ! C’est avec lucidité et exigence, qualités appréciées, au sein de l’équipe, et faisant l’unanimité auprès du public et supporters, que vous avez mené l’équipe des Belascain du FCV au plus haut niveau de la compétition. Alors, avec beaucoup d’enthousiasme, toutes nos félicitations et notre reconnaissance pour le travail sportif entrepris et développé, durant la saison, pour améliorer technique et tactique tout en gérant le mental de chacun des joueurs. Félicitations, aussi, pour les résultats obtenus qui nous ont offert des moments de grandes joies. Outre vos qualités de techniciens, d’entraineurs de rugby, vous avez fait preuve de beaucoup de psychologie, diplomatie et parfois de patience dans la gestion et la réalisation de votre projet en lien avec vos objectifs. Une pointe de regrets, vous avez construit, soudé un groupe et comme à chaque fin de saison, le groupe aura vécu. Pour vous, si la durée de vie d’un entraineur dépasse rarement les 3 à 5 saisons, pour toi Laurent, pour toi Mehadji votre avenir sportif ne semble pas s’inscrire dans le projet du FCV pour la saison 2017-2018. Encore une fois Merci et félicitations à vous, bravo pour les résultats en championnat de France et par anticipation pour ceux en Championnat Midi-Pyrénées. Félicitations et un grand merci pour toi Laurent MARTY, pour toi Mehadji TIDJINI, pour toi Rodrigues LONGCHAMPS.

 

Même si l’on ne doit pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, ou bien, il ne faut pas crier victoire avant d’être sûr d’avoir gagné. C’est aux joueurs de montrer combien la langue française est pleine d’expressions farfelues ayant un caractère mystique et superstitieux.

 

C’est à vous, Belascains du FCV, qu’il revient d’écrire la plus belle page d’une aventure commune vécue durant la saison 2016/2017.

 

 

 

Dimanche 4 juin 2017 à 15 h, Les Bélascains du FCV en demi-finale contre Graulhet à Graulhet.

 

L’autre demi-finale mettra aux prises : Grenade contre le FCTT à Grenade

 

Article signé : Michel Ramon

Journées détections les 7, 14 et 21 juin

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mercredis 7, 14 et 21 juin prochain de 18h à 20h nous organisons des journées détections au Parc municipal des sports de Villefranche de lauragais. Cela concerne les catégories Juniors (2000 et 2001), Cadets (2002 et 2003) et les Minimes (2004 et 2005) pour les garçons. Pour les filles, cela concerne la catégorie M18 (2000, 2001 et 2002) et la catégorie M15 (2003, 2004 et 2005).

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter Patrick Pissinis : 06.03.18.93.26. ou bien Patrick Samora : 06.81.76.64.46

Fin de parcours pour les Belascain en championnat de France

 

 

 

 

 

 

Dimanche 14 mai 2017 : 16e de finale Bélascain Championnat de France.

A Espéraza,les Bélascain du FCV échouent contre La Salanque 16 à 33

Les Belascain du FCV débordé dans les vingt dernières minutes

Les rouges et blancs quittent la compétition sans avoir convaincu. Dominés durant le match et débordés dans les vingt dernières minutes par une équipe solide et organisée. Une équipe de La Salanque qui aligne dans ses rangs 7 joueurs ayant au compteur de 6 à 8 matchs en équipe une.

Dès la 6e minute La Salanque ouvre le score sur pénalité, les Belascains du FCV égalisent à la 15e (3-3). Le match est rude, la troisième ligne du FCV est fortement sollicitée et se consume au raz des rucks et des mêlées, ce qui permet à La salanque de porter le jeu en percussion sur notre ligne de trois quarts. Ce pilonnage réussi à La Salanque qui passe la ligne à la 31e (3-10), à ce score vient s’ajouter une pénalité en faveur de La Salanque à la 34e (3-13). Le FCV réduit le score sur pénalité. Dans les dernières secondes, La Salanque bénéficie d’une pénalité « cadeau ». Mi-temps (6-16).

Comme en première mi-temps les coups de butoir portés par La Salanque s’avèrent payants, ils sont tout bénéfices par les nombreux plaquages manqués, pour ne pas écrire inexistants. A ce jeu, La Salanque ne met que 8 minutes pour inscrire un essai (6-23). Houspillés par les entraineurs, les rouges et blancs réagissent et arrivent à marquer un essai à la 49e (11-23). A la 60e, suite à une succession de fautes, un joueur de la Salanque écope d’un carton. A la 63e, La Salanque ajoute 3 points (11-26). A la 65e, rudoyés par les entraîneurs (fortement irrités), les Belascain du FCV marquent un essai (16-26). Il reste 15 minutes de jeu, La Salanque fait entrer le banc, suite à une mêlée à 10 mètres de nos poteaux, le troisième ligne centre, rentré cinq minutes avant, marque un essai en force. Score final (16-33). La Salanque est qualifiée pour les 8ème de finale.

Merci aux jeunes Balandrade qui ont renforcé le groupe et bravo à eux pour l’engagement et l’abnégation dont ils ont fait preuve.

La saison des Bélascais du FCV en championnat de France s’arrête ce dimanche et ce malgré la présence forte du 16eme homme.

Les supportrices et supporters toujours présents, ferveur et passion, chevillées au corps et … au cœur. Pour la dernière de cette saison 2016-2017, qui restera, malgré tout, une très bonne saison. Nous avons décidé de nous intéresser à eux, de parler d’eux. Au fil des matchs, ils ont partagé avec les joueurs, les entraineurs, les dirigeants quelques moments, quelques secrets, quelques souvenirs, quelques vérités… de cette même passion pour les rouges et blancs.

A Espéraza, Ils n’ont ni tap-tap gonflable, ni grande banderole, ils ont comme point visible de ralliement un étendard aux couleurs du FCV. Ils ont planté leur camp de base, à l’intérieur du stade d’Espéraza, à l’ombre des peupliers (avec l’autorisation bienveillante des dirigeants d’Espéraza) Ils arborent, dames et messieurs, le polo, la chemise estampillés …ou tout simplement des tenues mixant les couleurs rouges et blanches. Ils donnent de la voix avec force et conviction, une manière de jouer, d’être en osmose avec les joueurs.

Un grand Merci à vous toutes et tous toujours présents dans les bons moments comme dans les mauvais, vous avez toujours su quoi faire pour féliciter, encourager vos champions et réconforter les magnifiques perdants.

D’autres supporters avaient choisi les tribunes. Merci à tous et à toutes. Reste cette image qui sera à jamais le témoignage du supporter qui aime le FCV. Un homme seul dans les tribunes encore vides, au milieu des gradins, un homme toujours dans l’ombre. Cet homme qui a gardé en lui beaucoup de générosité. Avec un état d’esprit et une passion pour les couleurs du FCV, il se prénomme Claude.

Ne soyons pas avare, profitons de l’occasion et du support pour rendre hommage à ceux qui depuis tant d’années ont donné et donnent encore aujourd’hui de leurs temps, de leur passion et aussi de leur patience pour le bien-être du club, de ses licenciés et de ses dirigeants.

Un Merci particulier à François, à Serge qui ont remis le couvert pour accompagner et renforcer les dirigeants des Bélascains.

A toi l’inconnu, Merci d’être là pour le FCV et d’être là pour chacun, car sans toi, nous ne serions rien.

INFO : Les Bélascains du FCV sont qualifiés en championnat des Pyrénées, ils joueront samedi 20 mai à 17 heures contre Gaillac au stade municipal de Villefranche de Lauragais.

Article signé : Michel Ramon

Seniors : Mauléon-FCV 16ème de finale retour

(après-midi de chien à Mauléon. Crédit photo : Facebook SA Mauléon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe une se déplaçait en terre Soule afin d’y affronter Mauléon en match retour des 16ème de finale du championnat de France avec pour objectif de rattraper le faux pas du match aller et la cruelle défaite d’un point (20-21) qui laissait beaucoup de regrets aux hommes du duo Melies/Sidobre.

Au stade Marius Rodrigo, tous les ingrédients étaient réunis pour un match d’anthologie.Des conditions climatiques dantesques, une tribune avec 1 100 basques bondissants et des « Ultras du FCV » toujours au soutien de nos joueurs.

Après la fin des petits incidents qui ont opposés les Ultras et quelques vieux basques qui n’ont pas apprécié les fumigènes allumés par ces premiers, le FCV débutait la partie face au vent. Les hommes du capitaine Rayssac faisait une première partie sérieuse et la seule « fausse note » aura été un ballon échappé dans l’en-but par les avants qui aurait permis aux Lauragais de mener plus largement (0-9 3 pénalités de Bugeat à la pause).

Si la première mi-temps a été, indéniablement, à l’avantage de nos joueurs, le passage dans les vestiaires a revigoré de manière vivifiante les basques. En effet, les locaux ont petit à petit assis leur domination et sont revenus au score par un pénalité et un essai suite à une touche bien négociée et des avants qui pointait dans l’en-but (8-9 à ce moment du match). Le FCV tenait bon et pouvait encore espéré la qualification quant arrivait le dernier 1/4 heure. Malheureusement, deux essais inscrits par les Souletins dans les derniers instants du match ont scellé définitivement la qualification de Mauléon avec un score final 22-9 très lourd compte tenu de la physionomie de la rencontre.

Après la défaite de l’équipe b la semaine dernière, c’est l’équipe une qui quitte elle -aussi la scène des phases finales. Félicitations aux joueurs et à l’encadrement sportif pour cette saison pleine de rebondissements et d’émotions(fête des 110 ans du club, la série de 6 victoires consécutives en début de saison, violence lors des rencontres à Céret, qualifications des deux équipes seniors, retraite sportive Ludovic Saffon etc.).

Rendez-vous en septembre prochain pour la saison 2017-2018.

Il conviendra, désormais, à la famille du FCV de supporter massivement ses deux dernières équipes qualifiées en championnat de France : les Teulière A et les Belascain.

Aller à la barre d’outils